Gamned! révèle le réel niveau des connaissances en programmatique des agences, annonceurs et éditeurs

13,1/20 : Mention Assez Bien mais peut mieux faire

Retrouvez les résultats ici

Un mois après le lancement de son quiz, Gamned!, pionnier et expert programmatique media depuis 2009, revient sur les enseignements de ce test destiné à mesurer les connaissances basiques en programmatique de son écosystème. Interrogés sur 20 questions, plus de 1 200 participants ont donné des réponses assez disparates qui reflètent le manque de maturité du marché.

Avec 901 millions d’euros investis au cours de l’année 2017 en France, le programmatique est devenu un vecteur incontournable de la publicité digitale. Objet de toutes les attentions, il reste pourtant un sujet de grandes approximations et d’interrogations pour de nombreux acteurs de l’univers des Adtech et du digital (éditeurs, agences ou annonceurs, …). La preuve en quelques enseignements relevés au détour du quiz programmatique organisé par Gamned!

Le quiz a permis de souligner la vision figée qu’ont de nombreux répondants sur le programmatique. Ainsi, pour 41% des participants : programmatique=RTB, preuve que cette notion basique échappe encore à beaucoup d’entre eux. Le programmatique étant bien plus large dans sa définition. Par ailleurs, 55% des personnes interrogées ne savent pas qu’il est possible d’acheter en programmatique en radio et 46% en TV. L’application du programmatique en TV et radio semble donc encore limité même si les initiatives en ce sens se multiplient ces derniers mois.  

Si l’acquisition et la performance sont perçus comme les objectifs principaux du programmatique, 30% des répondants ignorent qu’il peut également servir à fidéliser une cible. En revanche, 90% des personnes interrogées ont bien intégré que le taux de visibilité était un des éléments prioritaires pour la mesure d’une campagne de notoriété.

L’A/B testing reste cantonné au test de scénarios (90%) et de messages (87%) mais 82% ignorent qu’il peut s’appliquer à vérifier l’apport du post-view pour des campagnes d’acquisition. Le succès du programmatique ne se limite pas uniquement au taux de clic. Une simple exposition de bannière peut également mettre en valeur une marque et favoriser les conversions.

Les questions plus techniques, liées aux enchères et au second price, ont montré la limite des connaissances des participants : 50% ont donné des réponses erronées.

Au-delà des simples réponses, ce quiz sur la compréhension du programmatique montre que le marché manque de maturité. Agences, annonceurs et éditeurs peuvent mieux faire et monter en compétences via, entre autres, des formations, afin d’acquérir l’autonomie nécessaire à la gestion des campagnes et améliorer leurs performances.

JE TENTE MA CHANCE 

Gamned! donne rendez-vous aux experts du programmatique dans quelques mois pour vérifier l’évolution du niveau général, et qui sait peut-être obtenir une mention bien au prochain quiz !

Parutions : LA REVUE DU DIGITAL – MARKETINGNEWS.FR – OFFREMEDIA


AUTRES PUBLICATIONS