Les 5 bonnes résolutions programmatiques pour aborder 2019

Le digital est en constante mutation et le programmatique est loin de faire exception à la règle ! L’évolution rapide du marché et de son écosystème rend les prédictions à trop long terme complexes et souvent incomplètes. Pour autant, il est possible dès à présent de dégager les grandes tendances qui régiront 2019 et d’en tirer les 5 premières bonnes résolutions pour cette nouvelle année.

  • Mettez vous en valeur : grâce à la donnée.

Au lendemain du RGPD, le marché du programmatique a vu naître de nouvelles opportunités autour de la data. Si le règlement avait pour ambition première de nettoyer tout ou une partie des mauvaises pratiques, celui-ci a également permis de prendre conscience de la richesse des données à disposition et plus précisément de la 2nd party data. Qu’il s’agisse du géant du e-commerce Amazon ou encore des alliances du trade marketing entre marques et distributeurs, tous tendent à valoriser leurs précieuses données. Les éditeurs ne sont pas en reste et s’interrogent également sur la meilleure manière de servir les besoins des annonceurs, notamment à travers des logiques d’extension d’audience permettant de continuer le storytelling tout au long de la navigation des internautes.

  • Prenez soin de vous : Faites appel aux conseils d’experts

L’an dernier, les projecteurs étaient braqués sur les traders média, profils rares et convoités, au coeur de l’achat programmatique. Si un bon trading desk brille par sa capacité à attirer et former des talents, pour son rôle d’acheteur astucieux et innovant, en 2019, il se devra de proposer de nouveaux services autour du conseil et d’aider les annonceurs à naviguer au sein d’un marché complexe. Qu’il s’agisse d’orienter les choix de dispositifs en amont, de clarifier les modes d’achats, de recommander les partenaires les plus adaptés ou encore  de livrer des insights business utiles à l’ensemble du marketing mix, les experts du programmatique devront être en mesure de répondre à l’ensemble de vos interrogations – mieux encore de les anticiper. Profitez-en !

  • Apprenez quelque chose de nouveau : Formez-vous au programmatique

D’ici 2022, 100 % des marques envisagent de réaliser tout (62 %) ou une partie (38 %) de leurs achats automatisés d’espaces publicitaires en interne.1 Prenez une longueur d’avance et découvrez tous les mystères du programmatique aux côtés d’experts du pilotage de campagne. Si l’écosystème du programmatique se structure à mesure qu’il croît, les mécaniques, outils et grilles de lecture restent relativement complexes et opaques. S’il y a bien une case à cocher sur votre to-do list 2019, c’est bien celle-ci.

  • Gardez un coup d’avance : les nouveaux formats disponibles en programmatique

Cette année c’est décidé, vous innovez et pas question de manquer une tendance ! Pour maintenir le dialogue avec votre cible, le programmatique s’adapte à tous les usages et s’intègre aux outils de marketing conversationnel. Échanger en toute intimité avec ses internautes grâce aux publicités passerelles qui renvoient vers les messageries instantanées de Facebook et WhatsApp.
La publicité audio vous intrigue ? Si on s’en tient aux avancées de nos voisins d’outre-atlantique, il y a fort à parier que les podcasts – dont les écoutes ont grimpé en flèche l’an passé – seront la prochaine “place to be” ! D’après les tests réalisés en 2018 aux Etats-Unis, il semblerait que le géant américain Netflix, du haut de ses 137 millions d’abonnés, pense également à intégrer de la publicité entre deux épisodes de House Of Cards et Narcos. Une affaire à suivre pour les fans de binge watching ! D’ici 2020, le programmatique s’invitera également sur les écrans télévisés. La TV adressable est déjà une thématique récurrente qui fait beaucoup parler d’elle dans l’univers des médias. Restez connectés !

  • Ne passez plus inaperçus : la mesure du branding.

EN 2019, on fait la paix. Réconcilier le branding à la performance grâce aux nombreux indicateurs disponibles en programmatique. Le marché voit émerger de nouvelles solutions et méthodes de mesure de la visibilité ou encore l’attention portée à une publicité. Dans ce contexte, le CPH (coût par heure) se fait une place parmi les grands KPIs du marché (CPM, CPL, CPCV, …) et les annonceurs sont désormais en mesure d’acheter du temps d’attention disponible pour s’assurer de la mémorisation de leurs messages.

Annonceurs, Agences, le programmatique est devenu le terrain de jeu incontournable pour vos campagnes. Ce levier gagne en transparence et avec une proposition de valeur de plus en plus forte et personnalisée pour répondre à vos attentes, ne passez pas à côté de cette année riche en nouveautés !

 

Source :
1 : Viuz


Autres publications